Désormais, l’Etat Pied-Noir :

-Collabore avec les Gouvernements des Peuples qui le reconnaissent et le soutiennent.
-Intervient, par la médiation et la solidarité, dans tout le contexte de la Méditerranée et de la Mer Noire afin de faire régner la Paix et le Développement durable.
S’interdit toute ingérence dans les affaires de quelque État que ce soit, au titre de la neutralité la plus absolue.
Est le seul Gouvernement au Monde à ne pas disposer, en son sein, de Ministre de la Défense Nationale ou des Armées, mais bien au contraire d’un Ministre de la Paix.
Reconnaît les principes de la laïcité et de la double nationalité.
Met hors la loi, le recours aux armes, le saccage de la flore et de la faune, la pratique du chômage, la paupérisation, la discrimination raciale et sexuelle, ainsi que toutes les pratiques qui asservissent l’humanité et détruisent l’environnement ou créent des barrières infranchissables entre les Hommes.
Respecte et soutient l’action des Associations qui agissent afin de défendre les intérêts, la réputation et la pérennité fraternelle des Pieds-Noirs dans le Monde.
Affirme que l’existence d’un État Pied-Noir est le juste prix payé pour la condamnation de ceux qui ont perpétré ou participé au massacre de ce Peuple, lequel n’a jamais démérité mais qui a été, trop souvent, manipulé et trompé par des forces politiques qui ont abusé des pouvoirs qui leur étaient conférés.

L’État Pied-Noir adopte définitivement pour Devise :

« La Paix pour seul Combat » 

(Phrase extraite d’un éditorial sur Hiroshima d’Albert Camus dans le journal COMBAT du 8 août 1945).